Coordinatrice : Valérie MONTREYNAUD

+33 / (0)1.42.29.45.45

C.M.P - 20 Villa Compoint - 75017 PARIS

© 2017 by EE

Esther Bick

 

Esther Bick (Estera Lifsa Wander) est née dans une petite ville de Pologne, Przemysl, le 4 Juillet 1902, dans une famille modeste juive orthodoxe. Lors du VIème Congrès sur l’observation de bébé organisé à Cracovie en Août 2002, le Dr Andrzej Gardziel, lui-même originaire de cette ville, a présenté d’émouvants documents d’archives retrouvés.

Esther Bick fait des études de psychologie à Vienne, et obtient son doctorat en 1936 sous la direction de Charlotte Bühler qui l’initie à une observation scientifique et quantifiée (tout en se promettant « de faire plus tard de l’observation d’une toute autre manière » (Michel Haag, 2OO2). Elle quitte l’Autriche en 1938 et s’installe en Angleterre. Elle entame une première analyse avec Michael Balint. Elle commence sa formation à la thérapie d’enfant en 1946 et devient membre de l’équipe de la Tavistok Clinic (Centre de thérapie anglais fondé en 1920).

 

Elle entreprend alors une analyse avec Mélanie Klein dont elle avait suivi l’enseignement à l’Institut de Psychanalyse de la British Psycho-analytical Society à Londres.

A la demande de John Bowlby, elle prend en 1948 la direction du cursus de psychothérapie d’enfant à la Tavistock Clinic, qu’elle conservera jusqu’en 1960 : dans ce cadre, elle propose d’inclure dans la formation des thérapeutes d’enfant, la formation à l’observation d’un bébé dans sa famille.

 

Elle devient membre de la British Psycho-analytical Society en 1953 et étendra la formation à l’observation de bébé dans le cursus de tous les candidats analystes. A la mort de Mélanie Klein en 1960, elle devient le porte-parole de l’école kleinienne.

 

Elle meurt le 21 Juillet 1983 et laisse une œuvre théorique de premier plan et, … seulement 5 articles ! Son enseignement nous est connu grâce à ses élèves directs et qui ont introduit ses idées dans de nombreux pays (Perez-Sanchez, 1986 ; Haag Michel, 2002). 

La richesse de son enseignement est transmise lors de la tenue régulière, depuis 1991, de Congrès internationaux sur l’observation de bébé, dont les actes ont souvent fait l’objet d’une publication : 1991, Bruxelles ; 1994 Toulouse ; 1996 Barcelone ; 1998 Lisbonne ; 2000 Rio ; 2002 Cracovie ; 2004 Florence ; 2008, Buenos Aires ; 2012, Dakar ; 2017 Turin.

 

A partir de 2006, des congrès spécifiques entre formateurs sont organisés tous les deux ans, en alternance avec les congrès internationaux : 2006, Lille ; 2010, Mexico ; 2014, Londres à la Tavistock.

 

En 2012, s’est constitué l’Association Internationale pour le Développement de l’Observation du Bébé selon Bick : AIDOBB

Lire la suite : les différentes filiations

Retour à la page d'accueil

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now